Approche anthropologique du numérique dans les collèges

Le projet 2ANC-Approche anthropologique du numérique dans les collèges (2012-2018), conduit par le CREAD (Centre de recherche sur l’éducation, les apprentissages et la didactique) de l’Université de Rennes 2, “concerne l’évolution des pratiques numériques des enfants, des adolescents et des enseignants dans ses articulations avec les parcours scolaires des jeunes et les modèles pédagogiques des professeurs” avec “pour objectif de répondre à une double problématique, scientifique et opérationnelle, d’amélioration de l’appropriation du numérique par les élèves et par les enseignants grâce à l’accompagnement et la formation.”

Cartographie de l’environnement recherche du projet 2ANC

La partie formation s’est traduite par la mise en place d’un incubateur pédagogique territorial, le Living Lab Interactik « éducation et numérique en Bretagne » permettant le “partage en réseau” et “favorisant la mise en place de communautés apprenantes de professeurs autour de l’incubation et l’appropriation de nouvelles pratiques pédagogiques numériques et la création de liens avec l’environnement (entreprises, université, associations, collectivités…)”.

Le projet 2ANC fait l’objet de deux rapports scientifiques publiés sur Eduscol, complétés par deux études sur la modélisation des processus d’appropriation par les enseignants du primaire.

Il s’appuie sur le projet INEDUC portant sur  « inégalités socio-spatiales dans les pratiques éducatives » à partir d’enquêtes conduites dans trois académies (Caen, Bordeaux et Rennes) et sur le projet de  » Technographie de Collèges Connectés » (TCC) étudiant les éléments favorisant et freinant l’intégration du numérique dans un éco-système (schéma ci-dessous).

Le projet 2ANC lui-même comporte deux “sous-projets”, l’un concernant l’utilisation du numérique en SEGPA, l’autre sur l’appropriation du numérique en primaire.

Le “sous-projet 1”, Éducation musicale et conditions capacitantes d’environnements numériques musicaux en filière SEGPA aborde notamment la “convertibilité” des compétences audionumériques des élèves, hors contexte scolaire et en contexte scolaire.

Le “sous-projet 2” est consacré à la Modélisation des processus d’appropriation par les enseignants du primaire. Sophie Masson, doctorante et auteure de ce rapport, pose un cadre théorique fondé sur les 3 B (bricolage, braconnage, butinage), la notion de modèle pédagogique implicite et leurs interactions avec l’écosystème. 

Après un rappel méthodologique (approche clinique), l’auteure livre ses premiers résultats par le biais des expériences de trois enseignants (1. Malaise et évitement. 2. Confiance et construction. 3. Pratiques en construction).

Ces études ont trouvé un prolongement dans le cadre des travaux conduits par les groupes thématiques numériques 4 (« Usages des jeunes ») et 9 (« Enseignants et numérique : modèles pédagogiques et modèles d’appropriation »).

Accès aux rapports sur Eduscol :

https://eduscol.education.fr/cid93919/la-mission-d-incubation-de-la-dne.html#lien8

Références

Académie de Rennes. (2018). Interactik : Ecosystème Breton—Education et Numérique. Interactik. https://www.interactik.fr/portail/web 

Guéguen, Y. (2019). Ethnographie des pratiques musicales audionumériques d’élèves en difficulté socioscolaire [Theses, Université Rennes 2]. https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-02404431

Masson, S. (2017, avril 12). Appropriation des environnements socio-techniques par les enseignants du primaire. Journée des doctorant.e.s du CREAD, Rennes. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01719033 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.