Actualité des revues et des publications en accès ouvert (rentrée 2021)

Résumé

Résumé en français

Actualité des revues et autres publications sur le numérique dans l’éducation, la recherche et la formation (rentrée 2021).

Résumé en anglais

Current journals and other publications on digital education, research and training (2021).

La transmission des savoirs à l’ère numérique

Références

Apprentissage, enseignement et formation

Apprentissage des élèves par la recherche

Cisel, M. (2021). Étayer des démarches d’investigation avec le numérique : Difficultés rencontrées lors de la mise à l’épreuve d’une application. Médiations et médiatisations, 8, Article 8. https://doi.org/10.52358/mm.vi8.231

“Le Carnet-Numérique de l’Élève-Chercheur (CNEC) est une application dont la fonction principale est d’étayer des démarches d’investigation. Il vise notamment à faciliter la rédaction de propositions scientifiques : questions, formulation d’hypothèses ou de protocoles. Au cours d’une étude de terrain menée auprès de quatre enseignants dans deux écoles primaires et deux collèges, nous nous sommes intéressé aux modes d’appropriation de la technologie par les praticiens. Nous avons mobilisé la théorie de l’activité d’Engeström pour appréhender, au prisme de la notion de contradiction, les tensions que génère en classe l’utilisation des étayages. Bien que les intentions didactiques portées par le CNEC soient alignées avec les programmes, elles entrent en contradiction avec la manière dont les praticiens mènent généralement une démarche d’investigation. Le risque de dévoiement des fonctionnalités s’en trouve accru, ce qui limite la possibilité d’utiliser les étayages pour la formation continue des enseignants, l’un des rôles qui leur avait été initialement attribué.”

Apprentissage par le jeu

Gilson, G. (2021). Littératie vidéoludique: Éduquer aux jeux vidéo en contexte scolaire [UCL – Université Catholique de Louvain]. https://dial.uclouvain.be/pr/boreal/object/boreal:249630

“Cette recherche, à la croisée des sciences de l’information et de la communication, des game studies et des sciences de l’éducation, envisage la construction d’une pratique d’éducation aux jeux vidéo, en contexte scolaire. Conduite selon le devis de la recherche design en éducation, elle fait dialoguer un travail d’élaboration théorique avec sa mise en pratique dans des écoles secondaires, en Belgique francophone. Plusieurs objectifs éperonnent ce travail. Une première catégorie, plutôt théorique, vise à définir l’éducation aux jeux vidéo ainsi que la littératie qui en constitue le cadre de travail. Une seconde catégorie, pratique cette fois-ci, envisage sa mise en œuvre sur le terrain. Ces objectifs attisent une variété de questionnements abordés dans la thèse et ce, de manière entrelacée : qu’est-ce qu’éduquer aux jeux vidéo ? Quels sont les objectifs d’une éducation aux jeux vidéo ? Quelle place peut prendre la littératie vidéoludique dans l’environnement médiatique contemporain ? Comment inscrire les jeux vidéo dans la recherche en éducation aux médias ? Comment intégrer l’éducation aux jeux vidéo à l’école ? Quels outils construire et mettre à la disposition des professionnels et des professionnelles pour soutenir le travail de médiation culturelle autour des jeux vidéo ? Quelles activités organiser ? L’ensemble du travail présente des réponses à ces questions à travers quatre segments. Le premier conduit à la problématisation de l’éducation aux jeux vidéo (en se démarquant de l’éducation par les jeux vidéo), ancrée dans un travail de terrain exploratoire. Le second, tout en présentant l’appareil méthodologique de la recherche, envisage la place du jeu vidéo dans le champ de l’éducation aux médias. Le troisième définit la littératie vidéoludique et construit une série d’outils (pour analyser des jeux vidéo en contexte scolaire et concevoir des scénarios pédagogiques autour de ces derniers) qui permettent de la déployer sur le terrain. Le dernier propose une mise en design critique de la pratique d’éducation aux jeux vidéo, déclinée en activités qui en illustrent le potentiel pédagogique. Plus globalement, la construction d’une éducation aux jeux vidéo et d’une littératie vidéoludique en contexte scolaire répond à l’objectif principal de décupler le pouvoir d’intervention des jeunes dans les œuvres médiatiques qu’ils explorent. À cette fin, le second volume met à disposition du public un recueil de propositions pédagogiques, documentées et éprouvées sur le terrain.”

EMI et éducation à l’esprit critique

Basdevant, A., & Harfoush, R. (2021, juin). Récits et contre-récits. Itinéraire des fausses informations en ligne. Conseil national du numérique. https://cnnumerique.fr/nos-travaux/recits-et-contre-recits-itineraire-des-fausses-informations-en-ligne

“Alors que la pandémie et les dernières élections en Europe et aux Etats-Unis ont  vu  se  déployer  de  nouveaux  formats  et  acteurs  de  la  désinformation,  la  France  se  prépare  à  sa prochaine élection  présidentielle, qui sera analysée à la loupe. Un  an avant, le  Conseil national du numérique (CNNum) s’est penché sur la construction et le parcours des faits en ligne, sur les mécaniques individuelles et collectives derrière le complotisme, la mésinformation ou encore la désinformation.

Au sommaire :

  • Désillusion : abandonner nos croyances sur la croyance
    • Internet, de l’utopie à la reconfiguration des chaînes de confiance
    • Les mécanismes à l’œuvre dans l’adhésion et la viralité des faits
    • Comment appréhender les discours complotistes ?
    • Fragmentation et affaissement des récits communs ?
  • Sous la loupe numérique : dissection de la trajectoire des fausses informations
    • Création : à l’origine des fausses informations
    • Diffusion : comment la désinformation se propage-t-elle en ligne ?
    • Impact : au-delà des effets politiques, des risques économiques
    • Vérification : une adaptation constante des méthodes”

Groupe d’experts ÉMI « Renforcer l’ÉMI et la citoyenneté numérique ». (2021, juillet). Rapport sur le renforcement de l’éducation aux médias et à l’information et de la citoyenneté numérique. Ministère de l’Education Nationale de la Jeunesse et des Sports. https://www.education.gouv.fr/remise-du-rapport-sur-le-renforcement-de-l-education-aux-medias-et-l-information-et-de-la-323927

“S’il est évident que l’omniprésence du numérique et l’avènement des plateformes et des réseaux sociaux transforment nos sociétés, plusieurs évolutions marquantes ces dernières années renforcent l’urgence d’une mobilisation et d’une responsabilisation tant individuelles que collectives. La liberté d’expression et ses limites trouvent un nouveau cadre de déploiement avec l’influence croissante du numérique dans toutes les dimensions de la vie humaine. La question de la production et de l’accès à une information fiable se pose de manière beaucoup plus cruciale qu’auparavant, en raison de la création massive de flux informationnels et de leur diffusion instantanée à l’échelle
planétaire, sans régulation suffisante et souvent sans cohérence avec les droits des Etats. Dans ce cadre inédit, il convient de prévenir les usages détournés, voire illégaux, des opportunités offertes par le média numérique en matière d’information. L’École porte une responsabilité dans la mise en oeuvre de cette prévention. L’éducation aux médias et à l’information (ÉMI) revêt donc une dimension fondamentale et centrale pour la construction d’une culture et d’une conscience civiques donnant aux élèves la capacité de discerner les usages responsables du numérique, de faire usage d’un esprit critique à bon escient, de comprendre et d’interpréter les flux informationnels qui strient la société contemporaine, de distinguer connaissances et croyances, informations, fausses informations et théories du complot. L’ÉMI a donc à voir avec la démocratie, l’exercice de la liberté et le fondement du tissu social, en redonnant à l’individu l’initiative sur l’information plutôt qu’il ne se laisse dominer par elle.”

Pasquinelli, E., & Bronner, G. (2021). Eduquer à l’esprit critique—Bases théoriques et indications pratiques pour l’enseignement et la formation. Conseil scientifique de l’éducation nationale. https://www.reseau-canope.fr/fileadmin/user_upload/Projets/conseil_scientifique_education_nationale/Ressources_pedagogiques/VDEF_Eduquer_a_lesprit_critique_CSEN.pdf

“Notre société est confrontée à des défis majeurs de santé publique, de
développement durable et d’information de masse. Afin d’effectuer des choix
informés dans ces domaines ou dans d’autres, il est nécessaire d’être capable de
distinguer les connaissances et les opinions, mais aussi de différencier les
informations qui méritent notre confiance de celles qui ne présentent pas de
garantie suffisante de fiabilité. Dans un tel contexte, mieux comprendre les
systèmes de production de connaissances rigoureuses (scientifiques, historiques, sociologiques, économiques…) et leur valeur, par opposition aux opinions ou à d’autres formes de jugement, paraît d’autant plus crucial. De même, il est essentiel de favoriser une meilleure connaissance de la manière dont une information est produite, mise en circulation, transmise et partagée.”

Formation à distance

La formation à distance : Quelques aspects d’une histoire déjà longue. (2021). Médiations et médiatisations6https://revue-mediations.teluq.ca/index.php/Distances/issue/view/12

“Pourquoi un numéro thématique de la revue Médiations et médiatisations sur l’histoire de la formation à distance? Parce que de nouvelles expérimentations en matière de formation à distance apparaissent en permanence, sans toujours tenir compte des tentatives précédentes et, parfois même, sans que leurs auteurs en aient connaissance. Parce ces expérimentations, souvent conçues dans l’enthousiasme, se fondent sur les potentialités sans cesse accrues des technologies de l’information et de la communication, dites « nouvelles » au fur et à mesure de leur apparition, depuis la fin du XXe siècle, jusqu’au numérique et aux réseaux. Elles tentent certes de renouveler les modes d’enseignement et d’apprentissage, mais prennent aussi le risque de confondre innovation technologique et innovation pédagogique. Certains acteurs institutionnels multiplient les ressources disponibles et tentent d’optimiser les interactions entre les apprenants et entre les apprenants et leurs tuteurs, dans l’espoir d’atteindre in fine des taux de persévérance et de réussite plus élevés; ils élaborent ainsi des dispositifs complexes ou sophistiqués à la « transparence » illusoire qui, à terme, n’atteignent qu’imparfaitement leurs objectifs. Il semble être temps, aujourd’hui, de s’interroger sur l’histoire fertile d’expériences qui perdurent, sur leurs places dans des dispositifs de formation dominés par le présentiel et sur leurs effets sur les apprentissages, dans l’espoir d’alimenter la réflexion de ceux qui s’investissent ou désirent s’investir dans ce champ en connaissance de cause. Il ne s’agit donc nullement de décourager de nouvelles tentatives, bien au contraire, mais de proposer, plus modestement, de tenir compte des acquis dans leur élaboration.” (Glikman, 2021)

Formation professionnelle

Ministère de la transformation et de la fonction publiques. (2021, juillet). Cadre d’usage de la formation professionnelle à l’ère du numérique. Portail de la Fonction publique. https://www.fonction-publique.gouv.fr/cadre-dusage-de-la-formation-professionnelle-a-lere-numerique

“Les possibilités offertes par le numérique ont rendu nécessaires le renouvellement des pratiques de formation et la mise en place des conditions pour son organisation. Inscrit dans le schéma directeur de la formation professionnelle tout au long de la vie des agents de l’État et élaboré avec l’ensemble des ministères, le cadre d’usage de la formation professionnelle à l’ère du numérique participe à la modernisation de l’appareil de formation et constitue la première étape de la mise en oeuvre de l’action prioritaire n° 4 du schéma directeur 2021-2023 : “S’appuyer sur la formation en ligne pour développer une dynamique d’hybridation de l’offre de formation”. Son élargissement aux différentes modalités pédagogiques de formation est prévu en 2022. Ce cadre d’usage précise les modalités d’organisation de la formation en ligne et son inscription pleine dans les actions de la formation professionnelle, lorsqu’elle est effectuée à la demande de l’employeur ou autorisée par lui. Il présente les différentes situations de formation en ligne et les préconisations élaborées en interministériel pour éclairer son organisation en matière de temps et de lieux de formation et en termes de moyens techniques et matériels. Mis en place pour permettre aux acteurs de la formation de disposer d’un cadre commun de références pour l’organisation de dispositifs de formation s’appuyant sur le numérique et pour offrir aux agents des opportunités de formation variées et adaptées, il participe à renforcer l’efficience de la formation afin de proposer aux agents une formation de qualité. Son appropriation devra être effectuée en fonction des spécificités de chaque contexte ministériel. “

Ingénierie techno-pédagogique

Cerisier, J.-F. (2021, février 10). Hybrider pour recentrer l’ingénierie techno-pédagogique sur l’activité de l’élève. Canal-U. https://www.canal-u.tv/video/centre_d_enseignement_multimedia_universitaire_c_e_m_u/inspe_eduquer_2020_02_jean_francois_cerisier_hybrider_pour_recentrer_l_ingenierie_techno_pedagogique_sur_l_activite_de_l_eleve.59519

“La période de confinement a -de nouveau- souligné l’importance centrale de l’activité de l’élève, que l’on peut considérer comme le « lieu » de ses apprentissages.Selon cette approche, l’ingénierie techno-pédagogique aurait donc pour objet la construction de cette activité et plus largement celle de l’expérience d’apprentissage de l’élève.Contraints par la situation sanitaire ou choisis en raison de stratégies pédagogiques, les modèles d’hybridation de la formation fournissent un nouveau cadre pour ces démarches, un cadre qui s’émancipe partiellement des déterminants classiques de la forme scolaire et qui s’organisent autour de l’empowerment de l’élève.”

International

Educa & l’espace numérique suisse de formation. (2021). La numérisation dans l’éducation. Educa – Espace numérique suisse de formation. https://www.educa.ch/fr/news/2021/rapport-la-numerisation-dans-leducation

“Ce n’est pas uniquement depuis les fermetures d’écoles liées à la COVID-19 au printemps 2020 que la numérisation a modifié l’apprentissage, l’enseignement et la vie dans les écoles. L’importance des technologies numériques pour la structuration et l’organisation des institutions, des contenus et des interactions dans le système éducatif croît depuis des années. Ceci résulte, d’une part, des changements induits par la numérisation dans la société et sur le marché du travail, et des exigences qui en résultent pour le système éducatif.D’autre part, cela découle du potentiel (attendu) des technologies numériques à contribuer à une organisation efficace, efficiente et équitable de l’espace suisse de formation.”

Numérique et crise sanitaire

Brugiere, A., & Babule, E. R. et K. (2021). Travail à distance, travail confiné ? Enjeux numériques N° 14 – Juin 2021 – Réponses numériques à la crise sanitaire. http://www.annales.org/enjeux-numeriques/2021/resumes/juin/06-en-resum-FR-AN-juin-2021.html#06FR

“La crise sanitaire a développé de façon accélérée les pratiques de travail à distance, et les usages numériques au travail. Mais les difficultés rencontrées par les individus ou les collectifs de travail soulignent combien ces usages ne sont pas qu’une problématique technologique relevant de compétences techniques, mais également une dynamique sociale et organisationnelle. Vue essentiellement comme un facteur de performance ou de « résilience » au travail, la transformation numérique des entreprises peut aussi être un réel facteur de risques professionnels et de fragilités organisationnelles, si elle n’est pas suffisamment pensée et concertée. En partant d’une situation concrète de transformation du travail pendant la crise pandémique, nous proposons dans cet article de décrire en quoi le travail à distance constitue un modèle organisationnel spécifique, qui nécessite de repenser tout le système d’interactions au cœur du process de travail, et en particulier les formes d’inclusion numérique.”

Collas, F., Guérillot, G., Trébaol, S., & Lalancette, S. (2021, juin 14). Accès au numérique des Français pendant le premier confinement. MARSOUIN.ORG. https://www.marsouin.org/article1252.html

“Le confinement du printemps 2020 a mis le numérique au cœur de nombreuses préoccupations. Pour continuer les activités quotidiennes telles que l’école ou le travail de chez soi, il a fallu s’adapter. Cette note propose un tour d’horizon des équipements numériques dans les foyers français avant d’aborder les questions de la connexion internet et de la qualité du débit perçue. Effectivement, l’une des inquiétudes émanant de l’augmentation massive de l’utilisation du réseau dans les foyers français était la tenue du réseau national de télécommunication. L’enquête CAPUNI Crise s’intéresse au ressenti des individus quant à la perception de la qualité du débit au domicile pour différents types de tâches quotidiennes plus ou moins énergivores en débit.”

DEPP. (2021, juillet). Le vécu du confinement du printemps 2020 d’après les personnels de direction, les conseillers principaux d’éducation et les inspecteurs du second degré. Ministère de l’Education Nationale de la Jeunesse et des Sports. https://www.education.gouv.fr/le-vecu-du-confinement-du-printemps-2020-d-apres-les-personnels-de-direction-les-conseillers-324326

“Malgré la fermeture des établissements scolaires, une majorité des personnels de direction et des conseillers principaux d’éducation a continué à travailler dans leur établissement, que ce dernier soit mobilisé ou non pour accueillir les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire. Au cours de cette période, ils ont pu maintenir avec les familles et les élèves un lien essentiel, mais ont aussi réussi en grande majorité à assurer les conseils de classe et les réunions d’équipe à distance. Ils ont dû faire preuve d’une plus grande autonomie qu’en temps ordinaire et prendre plus d’initiatives. Par ailleurs, la communication entre les différents acteurs de l’Éducation nationale est jugée plutôt satisfaisante. Dans le cadre des mesures nationales, les directives sont jugées opérationnelles, adaptées et utiles, mais les avis sont plus nuancés sur leur cohérence et précision.”

EEF. (2021, juillet 2). EEF publishes new research on the impact of the pandemic on Key Stage 1 pupils’ attainment. Education Endowment Fondation. https://educationendowmentfoundation.org.uk/news/new-eef-publishes-new-research-on-the-impact-of-the-pandemic-on-key-stage-1

“De nouvelles recherches confirment que les résultats des jeunes élèves en lecture et en mathématiques restent nettement inférieurs à ce qu’ils étaient avant la pandémie, et que l’écart entre les enfants issus de ménages à faibles et à forts revenus (l’écart de désavantage) reste important. Aujourd’hui, l’Education Endowment Foundation (EEF) a publié d’autres résultats d’une étude en cours, menée par la National Foundation for Educational Research (NFER), qui examine l’impact des perturbations liées à la Covid-19 sur les résultats des élèves du Key Stage 1 (enfants de cinq à sept ans).” [Traduction]

Martineaud, T. (2021). Chronologie de la pandémie et déploiement de la « continuité pédagogique » de janvier 2020 à août 2020. TimelineJS Embed. https://cdn.knightlab.com/libs/timeline3/latest/embed/index.html?source=1N-FgCp8_HV_35yYAJOAa_UcBOTmRpbr-pjcZyl7QF4g&font=Default&lang=fr&initial_zoom=2&height=650

“Retrouvez pas à pas les évènements et les décisions politiques qui ont marqué la transformation de la forme scolaire durant la crise sanitaire.” [Théo Martineaud – Unité de recherche TECHNÉ | Université de Poitiers.]

Plantard, P. (2021). Education et inclusion numériques en temps de confinement. Enjeux numériques N° 14 – Juin 2021 – Réponses numériques à la crise sanitaire. http://www.annales.org/enjeux-numeriques/2021/resumes/juin/03-en-resum-FR-AN-juin-2021.html#03FR

“Nous proposons dans cet article une analyse du confinement de 2020 en nous appuyant sur des données de recherches très récentes concernant les familles, les enseignants et les élèves. Constatant que cette situation a placé tous les acteurs éducatifs dans une situation inédite et difficile, nous dévoilons un engagement important des familles et des enseignants marqué néanmoins par les déterminants économiques, sociaux et culturels des exclusions scolaires et numériques. Notre article pointe aussi la détresse de la jeunesse de 2020 dans cette situation chaotique où les rituels de passage comme le baccalauréat n’ont pas fonctionné. Nous mettons en question un possible « effet Matthieu » du numérique éducatif favorisant les élèves et les familles déjà pourvus d’un important capital culturel numérique. Analysant les facteurs de l’engagement des acteurs éducatifs dans la continuité pédagogique, nous plaidons enfin pour le développement des approches par la « capabilité ».”

Données

Données massives et recherche : le cas de l’histoire

Clavert, F. (2021). History in the Era of Massive Data. Geschichte und Gesellschaft, 46(1), 175‑194. https://doi.org/10.13109/gege.2021.47.1.175

“Cet article s’appuie sur l’expérience du projet de recherche du Centre d’histoire contemporaine et numérique du Luxembourg (C2DH), ” #ww1 – le centenaire de la Grande Guerre sur Twitter “, pour envisager ce que signifie l’utilisation de sources primaires nativement numériques et de données massives, à la fois comme méthodologie et comme contribution au champ des études mémorielles et plus largement de l’histoire contemporaine. Il aborde la notion de lecture distante afin de montrer l’intérêt d’une lecture multi-échelle dans le cadre des données massives. Il développe également une pensée réflexive sur ce qui réellement étudié lorsqu’est utilisé ce type de matériaux comme source primaire (les tweets et plus généralement les flux de sources nativement numériques), à savoir : les temporalités et la circulation de l’information.” [Traduction]

Données de la recherche et science ouverte

Comité pour la science ouverte. (2021, juillet 16). Recherche Data Gouv : Plateforme nationale fédérée des données de la recherche. Ouvrir la Science. https://www.ouvrirlascience.fr/recherche-data-gouv-plateforme-nationale-federee-des-donnees-de-la-recherche

Recherche Data Gouv : une plateforme nationale fédérée des données de la recherche sera disponible fin du premier trimestre 2022 comme annoncé par la ministre lors du lancement du deuxième Plan national pour la science ouverte.

Pour répondre aux enjeux d’ouverture des données, et a minima des données « citables, la stratégie est de s’appuyer sur les forces françaises : les infrastructures de recherche de « big science » disciplinaires, soutenues dans le cadre des Equipex+, fortement inscrites à l’échelle internationale (EBI, GEO, CDS-ESO…), et cinq établissements qui disposent d’une expérience forte en matière d’entrepôt de données institutionnel, en particulier INRAE. Il s’agit de mettre à disposition de tous les chercheurs qui n’auraient aucune de solution de dépôts de confiance de leurs données un entrepôt pluridisciplinaire. Cette solution souveraine apportera la solution alternative aux chercheurs contraints de déposer leurs données dans les entrepôts des éditeurs de leurs articles. Il s’agit également de s’inscrire dans un paysage international en évolution avec la structuration d’EOSC et les investissements considérables réalisés en Allemagne et aux Pays-Bas sur les données de recherche.”

MSH Lorraine. (2021). Connaître vos droits et obligations en matière de données de la recherche. MSH Lorraine. https://msh-lorraine.fr/nos-services/droits-et-obligations/

“La MSH vous guide dans les méandres parfois déroutants du cadre juridique des données de la recherche en SHS et vous donne des pistes et des ressources pour vous simplifier la vie. Elle peut également vous accompagner dans la rédaction des documents nécessaires.Comment faire un Plan de Gestion de Données (ou Data Management Plan) pour les projets ANR ou les projets européens  ?
Qu’est-ce qu’un DMP ou PGD ?
Quand faut-il le rédiger ? Qui le rédige ? Avec quel outil ?
Si votre projet n’est pas une ANR ou un projet européen, y a-t-il un intérêt à en faire un ?”

Données numériques et réseaux

Ghitalla, F. (2021). Qu’est-ce que la cartographie du web ?  : Expéditions scientifiques dans l’univers des données numériques et des réseaux. In D. Boullier & M. Jacomy (Éds.), Qu’est-ce que la cartographie du web&nbsp?  : Expéditions scientifiques dans lunivers des données numériques et des réseaux. OpenEdition Press. http://books.openedition.org/oep/15358

“Les web studies et les network sciences ont déjà une histoire, et, en France, cette histoire fut profondément marquée par la contribution de Franck Ghitalla.

Cet ouvrage posthume était en fait déjà prêt à être publié au moment du décès brutal de son auteur en décembre 2018. Ses chroniques du Web et ses carnets cartographiques, ici regroupés, ont, en effet, une vocation pédagogique certaine. Cet ouvrage est ainsi idéal pour une initiation, car il permettra à chacun de s’approprier les concepts et les méthodes que Franck Ghitalla a éminemment contribué à développer en France.

L’histoire de la construction de ces approches en réseau qu’il retrace dans la première partie permet de comprendre que la tâche requiert de multiples expertises : la rigueur des calculs doit être alliée à la fiabilité des sources et des données ainsi qu’à la sensibilité sémiotique de la visualisation pour rendre robuste une interprétation toujours ancrée dans les sciences sociales. Chaque chapitre s’appuie sur des exemples d’analyse de réseaux très précis, dans des domaines très divers, et les concepts sont progressivement distillés, ainsi que les tours de main, que Franck Ghitalla, brillant artisan des données numériques, avait à cœur de partager avec tous.”

Numérique et savoirs

Conseil national du numérique. (2021). Pour un numérique au service des savoirs. Conseil national du numérique. https://cnnumerique.fr/nos-travaux/pour-un-numerique-au-service-des-savoirs

“Si les usages des outils numériques se sont largement intensifiés au cours de ces dernières années, l’urgence et le caractère inédit des confinements de l’année passée ont renforcé leur omniprésence. Pour autant, nous n’avons pas nécessairement pu penser et faire évoluer positivement nos pratiques.

La première thématique abordée par les membres porte ainsi sur la place des savoirs dans la mise en capacité des citoyens par le numérique. La première approche de cette question est intitulée « Pour un numérique au service des savoirs – de l’informatisation à la capacitation » :

  • La surabondance d’informations ne fait pas le savoir, indispensable pour assurer notre capacité d’agir.
  • Les supports numériques, des opportunités pour enrichir nos modes de construction et de transmission des savoirs
  • La culture numérique approfondie est un pilier fondamental de cette mise en capacité collective.”

La transmission des savoirs à l’ère numérique. (2021). In A. Dhermy (Éd.), La transmission des savoirs à l’ère numérique. Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques. http://books.openedition.org/cths/14988

“Nouveaux outils, nouveaux usages, nouveaux publics : la révolution technologique a changé la manière de produire, organiser et partager les savoirs. Pour interroger les modalités de cette transmission, l’ouvrage donne la parole à des chercheurs et à des collectionneurs. La diversité de leurs témoignages offre un ensemble original de réflexions et d’orientations méthodologiques qui sont autant d’études de cas dans un contexte de mobilités ergonomiques et participatives.

Le Congrès national des sociétés historiques et scientifiques rassemble chaque année universitaires, membres de sociétés savantes et jeunes chercheurs. Ce recueil est issu de travaux présentés lors du 143e Congrès sur le thème « La transmission des savoirs.”

Tiers-lieux

France Tiers Lieux. (2021). Rapport tiers-lieux 2021 : Nos territoires en action. France Tiers Lieux. https://francetierslieux.fr/rapport-tiers-lieux-2021/

“En 2018, la remise du rapport « faire ensemble pour mieux vivre ensemble » s’est fait l’écho de la dynamique des tiers-lieux en France, un mouvement émergent, déjà surprenant par son ampleur, qui contredit l’image éculée d’une France apathique, pessimiste, centralisée, verticale et incapable de se réformer. Nous dessinions alors les principales caractéristiques des tiers-lieux, le contexte de leur émergence – au croisement de la révolution numérique, de la transition écologique, des transformations du travail et des formes d’apprentissages – et les conditions de leur réussite.”

Transformation numérique, Ed Tech/Technologies éducatives

Banihashem, K., & Macfadyen, L. P. (2021). Pedagogical Design : Bridging Learning Theory and Learning Analytics. Canadian Journal of Learning and Technology, 47(1), Article 1. https://doi.org/10.21432/cjlt27959

“Quelle approche de l’analyse de l’apprentissage (LA) pourrait constituer le meilleur choix selon le contexte d’enseignement et d’apprentissage ? L’analyse de l’apprentissage, en tant que domaine de recherche et d’application, vise à collecter, analyser, communiquer et interpréter les données éducatives dans le but d’améliorer l’enseignement et l’apprentissage. Mais l’adoption hâtive d’outils et de méthodes d’analyse de l’apprentissage, qui sont simplement pratiques, promus ou disponibles risque de placer l’analyse de l’apprentissage en situation de pilotage pédagogique. Dans cet article, nous proposons qu’une réflexion approfondie sur les choix de conception pédagogique, et sur la théorie de l’apprentissage qui les sous-tend, puisse et doive informer la sélection d’outils et d’approches d’analyse de l’apprentissage pertinents. Nous passons en revue les théories d’apprentissage établies et les implications de chacune d’entre elles pour la conception pédagogique ; pour chaque approche de conception, nous proposons des exemples d’analyse de l’apprentissage les plus clairement alignés avec les perspectives théoriques sur l’apprentissage et la connaissance qui l’ont façonnée. De plus, nous soutenons qu’un examen attentif de la théorie de l’apprentissage qui sous-tend la pragmatique des choix de conception pédagogique devrait guider la mise en œuvre des LA, et aider les éducateurs et les concepteurs à éviter le risque de recueillir des données sur des activités qui ne sont pas pertinentes pour leur conception ou leurs objectifs pédagogiques, et de mesurer les résultats de ces activités.” [Traduction]

Gray, B. C. (2021). 25 Years of Ed Tech, 2020 By Martin Weller. Athabasca University Press. Canadian Journal of Learning and Technology, 47(1), Article 1. https://doi.org/10.21432/cjlt28166

“L’ouvrage “25 Years of Ed Tech” de Martin Weller (Weller, 2020) est une étude nécessaire – et étonnamment distrayante – sur les technologies, les pratiques, les pédagogies et les amnésies historiques qui ont donné naissance au domaine des technologies éducatives (et qui l’ont tourmenté) au cours des deux dernières décennies et demie. En retraçant les principaux développements technologiques, M. Weller souligne également les tendances qui façonnent ces développements et suggère quelques règles de bonne pratique dans la perspective d’un avenir où l’apprentissage assisté par la technologie sera presque certainement la norme, sinon la solution par défaut.” [Traduction]

Sonnenberg, L., Onan, A., & Archibald, D. (2021). Educational Technology Competency Framework : Defining a Community of Practice Across Canada. Canadian Journal of Learning and Technology, 47(1), Article 1. https://doi.org/10.21432/cjlt27943

“Les établissements postsecondaires ont besoin de clarifier ce que leurs équipes de technologie éducative peuvent offrir. La technologie éducative n’est pas simplement un outil que l’on peut utiliser rapidement, mais plutôt un instrument qui doit être réglé pour chaque contexte d’apprentissage unique. [Est développé dans cette étude] un cadre de technologie éducative qui met en évidence les capacités, les compétences et les exemples d’activités nécessaires dans l’enseignement supérieur au Canada, qui s’éloigne des rôles et des responsabilités traditionnels. Ce cadre rend compte de la nécessité pour les équipes d’éduquer, de collaborer, de concevoir, de développer, d’administrer et de diriger au sein de leurs établissements. Il met également en évidence le désir et le besoin révélés de créer des communautés de pratique et des collaborations plus larges entre divers établissements. Les équipes de technologie éducative elles-mêmes, lorsqu’elles fonctionnent de manière optimale, ne transformeront pas seulement l’expérience universitaire des apprenants et du corps enseignant, mais elles façonneront en fin de compte l’orientation de l’enseignement et de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur.” [Traduction]

OECD. (2021). OECD Digital Education Outlook 2021: Pushing the Frontiers with Artificial Intelligence, Blockchain and Robots. OECD. https://doi.org/10.1787/589b283f-en

“La numérisation transforme l’éducation, comme c’est le cas dans d’autres secteurs de la société. Les données sont de plus en plus utilisées pour gérer les systèmes et les établissements d’enseignement, pour mieux cibler les interventions politiques et pour stimuler l’innovation. Les dispositifs et solutions technologiques alimentés par l’intelligence artificielle sont de plus en plus utilisés pour aider les enseignants en classe ou les apprenants dans leurs études à la maison. Une multitude de nouvelles solutions sont développées par les entreprises de technologie éducative. L’éducation pourrait rapidement devenir différente dans la manière dont elle est dispensée et vécue. Cela crée de nouvelles opportunités et de nouveaux défis, car les décideurs et les parties prenantes de l’éducation doivent exploiter la technologie pour améliorer et peut-être transformer l’éducation. Cette publication se veut une référence pour les responsables des politiques éducatives et les chercheurs intéressés par les dernières tendances et politiques internationales liées à l’utilisation accrue de la technologie numérique et des données dans l’éducation.”

Olcott Jr, D. (2021). Au-delà de la rhétorique : Mythes et réalités du leadership et de la transformation numérique. Médiations et médiatisations, 8, Article 8. https://doi.org/10.52358/mm.vi8.179

“Cet article soutient que la transformation numérique et le leadership numérique sont des mythes. Le leadership numérique est une illusion et n’existe pas. Il n’y a qu’un bon leadership et un mauvais leadership… ou aucun leadership. Il est faux de penser qu’ajouter plus de technologie modifiera la qualité du leadership et conduira à une transformation organisationnelle. La transformation numérique n’est pas une question de technologie. Il s’agit de leaders visionnaires qui ont la capacité de conduire un changement systémique et d’apporter un nouveau continuum d’avantages à tous les acteurs. Ces leaders intègrent les changements dans les valeurs, la culture et l’objectif de l’organisation.  Les outils numériques ne sont qu’une des ressources qui aident les dirigeants dans cette quête. Aujourd’hui, le continuum de qualité de l’enseignement ouvert et à distance est plus fort que jamais dans l’histoire de la profession. Certes, il y a et il y aura des changements futurs dans les pédagogies, mais des pédagogies puissantes existent déjà. Nous devons simplement les dégrouper et les intégrer dans toutes les disciplines à l’aide d’outils numériques. Un leadership visionnaire qui apporte empathie et confiance pour responsabiliser et engager les étudiants, le corps enseignant et la communauté est l’outil le plus puissant dont nous disposerons à l’avenir. Les personnes, et non la technologie, sont la ressource la plus précieuse de nos organisations.”

Rentier, B., & Vanholsbeeck, M. (2021, août 22). Science ouverte et Covid-19: Une opportunité pour démocratiser le savoir? The Conversation. http://theconversation.com/science-ouverte-et-covid-19-une-opportunite-pour-democratiser-le-savoir-164134

“Nos chercheuses et chercheurs sont confrontés au quotidien au dilemme suivant, que la pandémie a révélé au grand public : « Comment faire bénéficier la société dans son ensemble des résultats de recherches financées par des fonds publics et qui concernent des questions de première importance pour l’humanité, alors que les grands éditeurs mettent ces travaux sous séquestre ? » Depuis le début du siècle, un nouveau modèle a émergé pour briser les barrières qui enferment le savoir, celui de la science ouverte (Open Science), transparente et accessible à tous. Cette approche novatrice a convaincu de sa pertinence de nombreux chercheurs et des décideurs, au premier rang desquels l’Union européenne, la science ouverte constituant un pilier de l’Espace européen de la Recherche (ERA).”

A consulter aussi

American Journal of Distance Education. (2021). American Journal of Distance Education, 35(3). https://doi.org/10.1080/08923647.2021.1969842

Assemblée nationale. (2021, juillet 22). Mission d’information sur le cadre de l’enseignement hybride et à distance : Auditions diverses – Jeudi 22 juillet 2021. videos.assemblee-nationale.fr. http://videos.assemblee-nationale.fr/video.11099030_60f962742c298.mission-d-information-sur-le-cadre-de-l-enseignement-hybride-et-a-distance–auditions-diverses-22-juillet-2021

Cisel, M., Barbier, C., & Baron, G.-L. (2019). Rapport scientifique de synthèse de la recherche Cahier numérique de l’élève chercheur (CNEC) [Research Report]. Université Paris Descartes (Paris 5). https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02278348

DNE-TN2. (2021, février 3). « Le numérique pour l’apprentissage collaboratif : Nouvelles interfaces, nouvelles interactions » (revue Médiations & médiatisations) [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://edunumrech.hypotheses.org/2638

Weller, M. (2020). 25 years of ed tech. AU Press.

Weller, M. (2020). 25 Years of Ed Tech : The Serialized Audio Version. 25 Years of Ed Tech. https://25years.opened.ca/ [Versions audio et texte en accès ouvert]


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.