« La formation à distance : quelques aspects d’une histoire déjà longue » (revue Médiations & médiatisations)

Résumé

Résumé en français

Parution d’un numéro de la revue Médiations & médiatisations sur l’histoire de la formation à distance (juin 2021).

Résumé en anglais

Publication of an issue of the journal Médiations & médiatisations on the history of distance learning (June 2021).

Source : https://revue-mediations.teluq.ca/index.php/Distances/issue/view/12

Présentation générale

Dans son numéro de juin 2021 la revue Médiations & médiatisations (revue internationale sur le numérique en éducation et en communication, en accès ouvert – Université TÉLUQ, Québec) aborde le thème de l’histoire de la formation à distance.

Editorial (extrait)

“Pourquoi un numéro thématique de la revue Médiations et médiatisations sur l’histoire de la formation à distance? Parce que de nouvelles expérimentations en matière de formation à distance apparaissent en permanence, sans toujours tenir compte des tentatives précédentes et, parfois même, sans que leurs auteurs en aient connaissance. Parce ces expérimentations, souvent conçues dans l’enthousiasme, se fondent sur les potentialités sans cesse accrues des technologies de l’information et de la communication, dites « nouvelles » au fur et à mesure de leur apparition, depuis la fin du XXe siècle, jusqu’au numérique et aux réseaux. Elles tentent certes de renouveler les modes d’enseignement et d’apprentissage, mais prennent aussi le risque de confondre innovation technologique et innovation pédagogique. Certains acteurs institutionnels multiplient les ressources disponibles et tentent d’optimiser les interactions entre les apprenants et entre les apprenants et leurs tuteurs, dans l’espoir d’atteindre in fine des taux de persévérance et de réussite plus élevés; ils élaborent ainsi des dispositifs complexes ou sophistiqués à la « transparence » illusoire qui, à terme, n’atteignent qu’imparfaitement leurs objectifs. Il semble être temps, aujourd’hui, de s’interroger sur l’histoire fertile d’expériences qui perdurent, sur leurs places dans des dispositifs de formation dominés par le présentiel et sur leurs effets sur les apprentissages, dans l’espoir d’alimenter la réflexion de ceux qui s’investissent ou désirent s’investir dans ce champ en connaissance de cause. Il ne s’agit donc nullement de décourager de nouvelles tentatives, bien au contraire, mais de proposer, plus modestement, de tenir compte des acquis dans leur élaboration.” (Glikman, 2021)

Sommaire

Référence

La formation à distance : Quelques aspects d’une histoire déjà longue. (2021). Médiations et médiatisations, 6. https://revue-mediations.teluq.ca/index.php/Distances/issue/view/12

https://doi.org/10.52358/mm.vi6

A consulter aussi

DNE-TN2. (2020, juillet 7). « Entre distance et présence : La formation à l’heure de l’hybridation » (revue Distance et Médiation des Savoirs) [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://edunumrech.hypotheses.org/1964

DNE-TN2. (2021, février 3). « Le numérique pour l’apprentissage collaboratif : Nouvelles interfaces, nouvelles interactions » (revue Médiations & médiatisations) [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://edunumrech.hypotheses.org/2638

DNE-TN2. (2021, juin 9). Réponses numériques à la crise sanitaire (Les Annales des Mines, Juin 2021) [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://edunumrech.hypotheses.org/3078


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.