La pratique du webinaire dans l’enseignement et la recherche

Résumé

Résumé en français

La pratique du webinaire dans l’enseignement et la recherche : retour sur une intervention de Louise Merzeau (Merzeau, 2014).

Résumé en anglais

Webinar practice in teaching and research : a review of an intervention by Louise Merzeau (Merzeau, 2014).

Source : http://documentation.ac-besancon.fr/le-moocdoctice-un-travail-collaboratif-et-en-equipe/
Source : https://merzeau.net/reflexion-sur-le-webinaire/

Contexte

Intervention de Louise Merzeau dans le cadre du MOOC DocTICE « à destination des professeurs documentalistes mis en place par le groupe DocTICE de l’académie de Besançon. »

La séance du 28/02/14 était consacrée à un « retour réflexif sur le dispositif du webinaire, son écosystème, ses contraintes, ses avantages et ses limites, sous forme d’un dialogue avec Séverine Cotteret, Stéphane Fontaine, Brigitte Pierrat, Marion Bazeaud. »

Résumé des thèmes abordés

Le format du webinaire participe d’abord d’une réflexion pédagogique et d’une volonté de renouveler les formes d’enseignement et de recherche pour impliquer davantage les apprenants (le thème d’étude choisi alors par Louise Merzeau était les biens communs numériques, avec un webinaire mensuel).

Au-delà du choix des outils, elle préfère parler de “dispositif” visant notamment la simplicité d’accès, les potentiels de publication, d’échanges et d’archivage des contenus.

Le format du webinaire en lui-même n’a de sens et d’intérêt que dans un écosystème (constitué d’une interconnexion d’espaces, d’outils, de temporalités), articulant présentiel (temps d’ateliers préparatoires, encore indispensables à ses yeux) et distanciel (échanges en visioconférence, sur les réseaux sociaux, espaces de publication, d’écriture et d’annotation collaboratives, de curation).

L’avantage majeur du dispositif webinaire est sa dimension “publicatoire”, c’est-à-dire le fait de permettre aux apprenants de s’exprimer dans un espace public (plus ou moins ouvert et avec l’accompagnement de l’enseignant), mais aussi de développer des activités de conversation, de prises de notes, d’annotation, de communication/valorisation.

Dans notre environnement connecté, l’enseignement doit nécessairement intégrer une réflexion sur la captation de l’attention en prévoyant des dispositifs d’”intensité participative” que permettent les échanges et l’ouverture du webinaire à des participations extérieures.

Mais le webinaire permet aussi de développer des activités de veille sur la thématique étudiée, en repérant par exemple (de façon plus efficace que par une simple recherche sur le web) des individus ou des communautés qui s’y intéressent également.

Enfin il est rattaché à un travail collaboratif de redocumentarisation (Salaün, 2007), d’éditorialisation et de curation (Ghebali-Boukhris, 2018).

Références

DocTICE Franche-Comté. (2014). MOOCdocTICE – Webinaire thématique avec Louise Merzeau sur la pratique du webinaire. https://www.youtube.com/watch?v=OnXHHa1xPRM&t=1092s&ab_channel=DocTICEFranche-Comt%C3%A9

Ghebali-Boukhris, L. (2018). Analyse de la contribution d’un nouvel usage des réseaux sociaux numériques à la connaissance organisationnelle : La curation de contenu [Thèse, Conservatoire national des arts et métiers – CNAM]. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01836423/document 

Heredia, R. (2014, mars 1). La pratique du webinaire : En quoi développe-t-il le travail de co-construction entre apprenants ? [Prise de notes collaborative] Site des document@listes de l’académie de Besançon. http://documentation.ac-besancon.fr/la-pratique-du-webinaire/3/

Merzeau, L. (2014, février 28). Réflexion sur le dispositif du webinaire. Louise Merzeau Médiologie, Culture numérique, Photographie. https://merzeau.net/reflexion-sur-le-webinaire/

Salaün, J.-M. (2007). La redocumentarisation, un défi pour les sciences de l’information. Études de communication. langages, information, médiations, 30, 13‑23. https://doi.org/10.4000/edc.428


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.