Rencontre des thèses francophones en accès ouvert sur le numérique en éducation et en formation : mercredi 12/06/24 – Information et inscription

Résumé

Résumé en français

Annonce de la rencontre des thèses francophones en accès ouvert sur le numérique en éducation et en formation : mercredi 12/06/24 16h-18h.

Résumé en anglais

Announcement of the meeting of francophone theses in open access on digital education and training: Thursday 09/02/23 16h-18h.

Résumé en espagnol

Anuncio del encuentro de tesis francófonas en acceso abierto sobre educación y formación digitales: jueves 09/02/23 16h-18h.

Contexte

Afin de valoriser les recherches sur le numérique en éducation et en formation, et en diffuser les résultats auprès de la communauté éducative, nous organisons une rencontre des thèses francophones en accès ouvert qui se tiendra en visioconférence le mercredi 12 juin 2024 de 16h à 18h.

Après une introduction par la DNE, chaque docteur disposera d’un temps pour présenter ses travaux (12 à 15 mn), suivi d’un temps d’échange (5 mn) avec le public (notamment membres de la DNE, des délégations académiques au numérique, des groupes thématiques numériques, enseignants, formateurs, personnels d’encadrement, référents numériques, acteurs des Ed Tech, ANRT, doctorants CIFRE, etc.).

Résultats de la commission de sélection

Suite à l’appel à contributions du 12/02/24 aux doctorants, la DNE a reçu 15 propositions d’interventions.

A l’issue de la commission de sélection (membres de la DNE, comité scientifique du carnet Hypothèses « Education, numérique et recherche ») 5 propositions ont été retenues pour établir la programmation de la rencontre – voir ci-dessous.

Lien pour s’inscrire :

https://evento.renater.fr/survey/education-numerique-…-51nx5qli

Rencontre des thèses francophones en accès ouvert – Mercredi 12 juin 2024 16h-18h Programme prévisionnel

16h Introduction par la Direction du numérique pour l’éducation

Temps de présentation 12 à 15 mn pour chaque thèse – échanges : 5 mn 

  • Numérique, pédagogie et compétences

16h05 Clémence LOBUT « Impact des outils numériques et des pratiques des enseignants sur les compétences disciplinaires et sociocognitives des élèves » 

16h25 Hanna VERDEL « Interactions entre environnements numériques et environnements physiques dédiés aux apprentissages » 

  • Pensée informatique et apprentissage par le jeu

16h45 Jérémy LE DU « Développer la pensée informatique et les autres compétences du 21e siècle avec des activités de conception de jeux vidéo » 

  • Médias sociaux et évaluation de l’information

17h05 Cécile RAYNAL « Les pratiques juvéniles d’évaluation de l’information sur les médias sociaux et plus particulièrement sur YouTube » 

  • IA et éducation

17h25 Michael ZEYRINGER « L’impact de principes éthiques et de valeurs dans l’usage ou le non-usage, par des professeurs des écoles, d’applications d’IA pour l’enseignement du français et des mathématiques » 

Processus de connexion

1. Cliquer sur le lien

2. Indiquer votre nom   

3. Choisir la modalité de connexion : micro ou écoute seule (par défaut, le micro est coupé au démarrage)

4. Pour poser une question, deux possibilités : utiliser la main levée (en bas à droite) ou l’outil “discussion publique” en haut à gauche

Références des travaux présentés (avec résumé)

Le Du, J. (2022). Valeur éducative des activités de conception de jeux vidéo éducatifs par rapport aux compétences du XXIème siècle et aux compétences académiques [Thèse en préparation, Valenciennes, Université Polytechnique Hauts-de-France]. https://theses.fr/s361016

La place des jeux vidéo dans les loisirs quotidiens des enfants s’accroît. Les éducateurs gagneraient à les inclure dans leur matériel, pour lutter contre la baisse de motivation observée chez les élèves, comme la perte de sens dans les apprentissages. Les attentes des enseignants sont réelles.  En plaçant l’apprenant comme créateur de contenus dans un environnement social et culturel optimisant le développement de ses compétences, l’approche constructionniste proposée par Papert4 vise à explorer la création de jeux vidéo par les apprenants. Celle-ci est encore largement minoritaire chez les enseignants qui utilisent les médias vidéoludiques dans leurs pratiques, comme dans les recherches qui portent principalement sur l’approche didactique des jeux sérieux.  Denner, Campe, Werner regrettent l’absence de preuves quantitatives que la conception de jeux augmente les compétences en programmation et dans les autres domaines. Dans ce contexte, ce projet de thèse de doctorat vise à mesurer l’apport du game design dans les apprentissages de manière quantitative et massive auprès des élèves du primaire dans les écoles. Il répondra à la question suivante : ‘Quelle est la valeur éducative des activités de conception de jeux pour enfants par rapport aux compétences du 21ème siècle et aux compétences académiques ?’  Pour y répondre, nous allons mener une expérience avec de nombreux élèves. Un programme de conception de jeux vidéo sera proposé à un grand nombre d’écoles en Finlande et en France. Cela nous amènera à nous interroger sur les deux autres enjeux de cette recherche :  Comment mesurer les apprentissages dans le contexte de la conception de jeux vidéo ? Comment intégrer la création de jeux dans le contenu académique des programmes K12 français et finlandais ?  Cette recherche identifiera les meilleures façons d’intégrer la création de jeux vidéo en classe, établira une méthodologie généralisée applicable à toutes les classes qui mèneront à des prescriptions pour les cursus scolaires français et finlandais.

Lobut, C. (2019). Les effets de l’utilisation du numérique sur les apprentissages des élèves [Thèse en préparation, Paris, Institut d’études politiques]. https://theses.fr/s229627

Ce projet de thèse en économie se concentre sur la formation des compétences des élèves et sur les outils qui peuvent influencer le développement du capital humain, en examinant les compétences cognitives et sociocognitives dans l’enseignement primaire et secondaire. En particulier, deux articles de cette thèse portent sur l’impact des outils numériques sur la réussite scolaire des élèves en France. Ils sont écrits avec Denis Fougère et Ghazala Azmat.

Dans le premier chapitre, nous étudions l’impact d’un vaste programme de dotation en équipements numériques en France, le Plan numérique, dans le cadre duquel les élèves de 5e ont reçu des tablettes individuelles ou partagées. Nous analysons son impact sur l’apprentissage du français et des mathématiques par les élèves, ainsi que sur leurs compétences numériques, leur collaboration et leur créativité, à l’aide de données provenant d’un échantillon national représentatif de collèges ayant participé à ce programme. En exploitant le calendrier du déploiement des outils, nous estimons l’impact causal de l’intervention sur les compétences des élèves sur une période de trois ans. Dans l’ensemble, nos résultats indiquent des effets positifs des tablettes individuelles et partagées sur les compétences scolaires et la collaboration, mais un impact négatif sur la créativité des élèves. Seules les tablettes individuelles ont un impact positif sur les compétences numériques. En termes d’hétérogénéité, les filles bénéficient davantage du programme que les garçons, en particulier en mathématiques et en compétences numériques, où l’accès aux équipements informatiques contribue à réduire les écarts entre les sexes. En suivant les élèves jusqu’au lycée, nous identifions un impact durable du traitement sur leurs performances aux examens nationaux en maîtrise de la langue.

Dans le prolongement du premier chapitre, le deuxième chapitre explore le lien entre la disponibilité des outils numériques et l’apprentissage à distance pendant les fermetures d’écoles dues au COVID-19. Nous avons recueilli des données auprès d’un échantillon plus large de collèges participant au Plan numérique. Nous utilisons les résultats au test de positionnement à l’entrée en Seconde pour étudier l’effet de l’accès aux outils numériques sur l’apprentissage des élèves en français et en mathématiques ainsi que sur leurs conditions d’apprentissage pendant la fermeture des établissements. Nos résultats ne montrent pas d’effet moyen de l’équipement préalable sur l’apprentissage des élèves, mais une diminution des inégalités sociales dans la réussite scolaire lorsque les établissements étaient fermés. Ce résultat peut être lié à une augmentation de l’implication des enseignants envers les élèves les moins favorisés lorsque des tablettes étaient disponibles, comme cela est suggéré par les données d’enquête que nous analysons.

Raynal, C. (2017). Les pratiques juvéniles d’évaluation de l’information sur les médias sociaux et plus particulièrement sur Youtube [Thèse en préparation, Montpellier 3]. https://theses.fr/s190575

La question de l’évaluation de l’information est devenue de plus en plus prégnante depuis l’essor du Web 2.0 et des réseaux numériques. L’accès à l’information s’étant largement généralisé et démocratisé, elle est même devenue une problématique brûlante en lien avec la nécessité de développer l’esprit critique chez les jeunes à l’heure des « fake news », de la « post-truth », de la « filter bubble » et de la puissance des algorithmes. Le rapport entre les usages des technologies numériques de ces « digital natives » et la construction des savoirs est très complexe et ambigu. Ils ont des pratiques d’évaluation de l’information sur le web mais ils semblent s’en tenir à des indices de surface. Ils n’abordent pas notamment ce qui a trait à la paternité et à l’autorité alors que c’est un point essentiel, au fondement de la démarche critique. De plus, l’usage des médias sociaux par les jeunes étant prédominant et les travaux sur ce type de pratiques informationnelles peu nombreux, l’objectif de ce projet de recherche est d’étudier plus spécifiquement leurs pratiques en matière d’évaluation de l’information sur les médias sociaux. Une enquête quantitative auprès de collégiens et de lycéens est envisagée. Elle portera sur leurs pratiques informationnelles sur les médias sociaux pour faire émerger en fonction des publics, des contextes et des types d’usages, les critères d’évaluation et les dispositifs utilisés, la nature de l’information exploitée, les actions pratiquées. Un choix devra être réalisé en termes de cible, d’usages et de contextes pour mener l’enquête qualitative. Elle devrait se focaliser sur Youtube, objet informationnel le plus investi par les jeunes de 11 à 18 ans. Ces travaux pourront nourrir la réflexion autour de la formation des jeunes à une démarche critique qui participe de la construction d’une culture de l’information et des médias.

Verdel, H. (2023). Interactions entre environnements numériques et environnements physiques dédiés aux apprentissages [Thèse de doctorat, Université de Lorraine]. https://theses.fr/s292805

Ce projet de recherche (appelé << projet E-Numac >>), cofinancé par l’Académie de Nancy-Metz, s’inscrit dans un contexte visant à étudier les effets de l’implantation massive du numérique éducatif au sein des établissements scolaires du second degré de la région, sur les espaces pédagogiques dans lesquels ils sont implantés. En effet, depuis 2015, divers plans politiques visant l’intégration d’outils numériques au sein des établissements scolaires de la région Grand-Est sont lancés et équipent progressivement les salles de classes et les acteurs en supports numériques (ordinateurs portables, tableaux blancs interactifs, vidéoprojecteurs interactifs, tablettes). L’intégration de ces dispositifs n’a pas toujours été pensée en relation étroite avec les espaces pédagogiques physiques dans lesquels ils sont utilisés. Cet élément a entraîné de nombreuses contraintes pour en faire usage de manière efficiente (liés, notamment, aux difficultés matérielles associées à son usage dans les salles de classes existantes, aux représentations des acteurs concernant son usage en classe, ou encore aux habiletés technologiques des acteurs). À travers une démarche inductive et s’appuyant sur une perspective écologique et systémique, la présente thèse vise à étudier l’impact de cette implantation sur les usages qu’en font les enseignants, la manière dont sa pratique évolue (ou non) au regard de son usage, mais aussi comment il est possible de repenser les espaces pédagogiques intégrant ces dispositifs pour favoriser l’enseignement et les apprentissages. Dans ce cadre, trois études expérimentales (mêlant à la fois des données qualitatives et quantitatives) ont été réalisées et visent à étudier les interactions entre l’usage du numérique éducatif et les environnements physiques dans lesquels ils sont utilisés.

Zeyringer, M. (2023). L’impact de principes éthiques et de valeurs dans l’usage ou le non-usage, par des professeurs des écoles, d’applications d’IA pour l’enseignement du français et des mathématiques [Thèse en préparation, Strasbourg]. https://theses.fr/s369690

De nouvelles applications basées sur l’intelligence artificielle (IA) pour l’enseignement du français et des mathématiques sont déployées dans les écoles élémentaires françaises pour le cycle 2 et en projet pour les cycles 3 et 4. La presse et les médias ont massivement traité de l’IA depuis l’ouverture de Chat GPT au grand public en novembre 2022. Le grand public a pu donc (re)découvrir des questions relatives à l’IA : progrès, craintes, limites, éthique, etc. Des institutions nationales, européennes ou internationales se sont saisies depuis quelques années déjà des enjeux éthiques liées aux usages de l’IA. Dans ce contexte, notre étude porte sur l’impact de principes éthiques dans l’adoption par les professeurs des écoles en France d’applications basées sur l’IA.

Nous utilisons le modèle UTAUT (Venkatesh et al., 2003) d’après les dernières propositions d’évolution du modèle (Blut et al., 2022). Nous émettons l’hypothèse que l’influence des questions éthiques dans l’intention des professeurs des écoles d’utiliser ces applications n’est à ce jour pas significative au regard d’autres facteurs constituants du modèle UTAUT : apports de l’outil et facilité d’usage notamment. Nous émettons une seconde hypothèse liée : l’influence des questions éthiques sur l’adoption augmente dans la durée, et en fait donc tout de même un facteur pertinent pour l’analyse des intentions d’usage. Nous examinons en quoi des principes éthiques identifiés dans la revue de littérature sont déjà pris en compte dans le modèle UTAUT et en quoi l’extension du modèle est nécessaire pour obtenir un ensemble complet et suffisant de facteurs pour l’analyse. Ainsi, les facteurs « risque perçu » et « transparence » sont ajoutés au modèle UTAUT dans le cadre de notre étude.

Un questionnaire est constitué en rapport avec le modèle UTAUT étendu avec les deux facteurs « risque perçu » et « transparence ». Le questionnaire sera envoyé à des professeurs des écoles, l’échelle territoriale reste à définir. L’envoi sera réalisé au même public en deux temps, à 8 mois d’intervalle (début et fin d’année scolaire : T1 et T2). L’analyse des réponses obtenues sera réalisée d’une part statistiquement et d’autre part qualitativement (analyse de verbatims). On analyse d’une part les premières réponses via le modèle UTAUT étendu, puis l’évolution des réponses entre T1 et T2.

Au regard des travaux de recherche dont nous avons pris connaissance à ce jour, l’originalité de notre travail se situe essentiellement dans deux aspects cumulés, d’une part la thématique investie dans le cadre des Sciences de l’information et de la communication (l’adoption de l’IA dans le cadre des enseignements dit « fondamentaux » en France) et d’autre part la recherche de l’influence de principes éthiques comme prédicteurs quant aux usages ou non-usages de la technologie d’IA.

Lien pour s’inscrire :

https://evento.renater.fr/survey/education-numerique-…-51nx5qli

A consulter aussi

Allouche, E. (2020, mai 6). La recherche sur le numérique en éducation (journée des doctorants ANRT/DNE du 02/07/20) [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://edunumrech.hypotheses.org/1589

Allouche, E. (2020, septembre 22). Science ouverte : Guide pour les doctorants [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://edunumrech.hypotheses.org/2097

DNE-TN2. (2021a, février 1). Numérique, éducation, savoirs et formation : Actualité des thèses francophones en accès ouvert (2018-2020) [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://edunumrech.hypotheses.org/2628

DNE-TN2. (2021b, mars 21). Printemps de la Recherche en Éducation (29/03 au 01/06/21) [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://edunumrech.hypotheses.org/2761

DNE-TN2. (2021c, mars 26). Etat de la recherche sur le numérique en éducation (2010-2020) [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://edunumrech.hypotheses.org/2784

DNE-TN2. (2021d, mai 13). Actualité des partenaires : Colloque ANRT – 40 ans des Cifre (15/03/21) [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://edunumrech.hypotheses.org/3013

DNE-TN2. (2022, mars 17). Rencontre des doctorants DNE (mercredi 16 mars 2022) : Résumé et supports [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://edunumrech.hypotheses.org/4234 DNE-TN2. (2023, février 10). Rencontre des thèses francophones en accès ouvert (jeudi 09/02/23) : Résumé et supports [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://doi.org/10.58079/o39y



Citer ce billet
DNE-TN2 (2024, 26 avril). Rencontre des thèses francophones en accès ouvert sur le numérique en éducation et en formation : mercredi 12/06/24 – Information et inscription. Éducation, numérique et recherche. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/wb73

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search