Transformation numérique de l’éducation, approche systémique et recherche appliquée

Résumé

Résumé en français

Présentation de l’article publié dans la revue Médiations et médiatisations sur le thème : transformation numérique de l’éducation, approche systémique et recherche appliquée (Allouche, 2024).

Résumé en anglais

Presentation of the article published in the journal Mediations and Mediatizations on the theme: digital transformation of education, systemic approach and applied research (Allouche, 2024).

Résumé en espagnol

Presentación del artículo publicado en la revista Mediaciones y Mediatizaciones sobre el tema: la transformación digital de la educación, un enfoque sistémico y la investigación aplicada (Allouche, 2024).

Les pratiques numériques dans l’éducation, dans leur diversité, ne se construisent pas sur un terrain vierge, mais s’intègrent dans un tissu social et relationnel, dans des pratiques personnelles et professionnelles préexistantes, et relèvent de choix et de stratégies d’acteurs contextualisés.

La modélisation systémique proposée aspire à apporter une contribution à trois niveaux : replacer le numérique en éducation dans un environnement numérique plus large, mettre en valeur les interactions et dynamiques collectives, prendre en compte les dynamiques communes entre recherche et éducation autour de l’hypothèse d’un nouveau « régime de savoirs ».

Présentation générale

Cet article propose la construction d’une modélisation systémique du numérique en éducation dans le cadre d’une recherche appliquée aux politiques publiques (ministère de l’Éducation nationale français). Considérant le numérique dans sa pervasivité, il met en évidence l’importance d’une approche complexe pour comprendre la transformation des pratiques. Comme modalité de recherche appliquée, nous présentons les groupes thématiques numériques (GTnum).

L’approche méthodologique combine une posture réflexive éclairée par les apports de la recherche, des choix conceptuels centrés sur les humanités numériques et l’approche systémique, la recherche participative et la science ouverte via le carnet Hypothèses « Éducation, numérique et recherche ». Comme résultats, notre modélisation est centrée sur un « numérique environnant » et six unités d’action, mis à l’épreuve via les thématiques des GTnum. Nous interprétons ces résultats par une comparaison avec d’autres cadres systémiques, une application aux axes de la transformation numérique en académies, une réflexion prospective avec le développement de l ’IA générative et des perspectives pour la recherche participative.

Enfin , l ’article discute des limites et apports de cette démarche : variabilité de la compréhension des enjeux et de l’intégration des apports de la recherche, mais pistes pour l’anticipation d’une nouvelle configuration du numérique avec la place de l’IA.

Extraits

La modélisation systémique, réalisée à partir de notre cadre empirico-conceptuel, de nos choix méthodologiques et de l’exploitation de notre corpus, aspire donc à apporter une contribution à trois niveaux (voir Figure 4) :

replacer le numérique en éducation dans un environnement numérique plus large (comme donnée nodale du schéma), afin de prendre en compte la porosité entre les dimensions socioculturelles du numérique – éclairées par le champ des humanités numériques et les recherches en SHS – et le monde de l’éducation, évitant donc de poser le numérique comme « auto-agissant », hors contextes, intentions et décisions des acteurs;

– le numérique étant ainsi posé comme environnement global d’action-interaction-rétroaction, mettre en valeur les interactions et dynamiques collectives, qui ne relèvent pas exclusivement des politiques publiques mais que celles-ci peuvent accompagner ou faciliter;

prendre en compte les dynamiques communes entre recherche et éducation autour de l’hypothèse d’un nouveau « régime de savoirs », adapté de (Pestre, 2003), qui se déploierait à l’ère du numérique, afin d’intégrer les questions proprement scientifiques et didactiques (au-delà de l’évolutivité des dimensions spécifiquement technologiques). Corrélativement, comme l’attestent les nombreux témoignages et résultats d’enquêtes au moment de la pandémie du COVID (Administration & Éducation, 2021; DNE-TN2, 2021), il s’agit aussi de mettre en lumière les capacités des acteurs à inventer des solutions et prendre des initiatives en réponse aux défis contemporains.

Références

Allouche, E. (2024). Transformation numérique de l’éducation, approche systémique et recherche appliquée. Médiations et médiatisations, 17, 75-107. https://doi.org/10.52358/mm.vi17.392

Gestion, gouvernance et financement du numérique en éducation et en enseignement supérieur. (2024). Médiations et médiatisations, 17. https://revue-mediations.teluq.ca/index.php/Distances/issue/view/24

A consulter aussi

Allouche, E. (2021, septembre 29). Numérique et éducation : Approche sociocritique et systémique [Billet]. Éducation, numérique et recherche. https://doi.org/10.58079/o376



Citer ce billet
Elie Allouche (2024, 24 avril). Transformation numérique de l’éducation, approche systémique et recherche appliquée. Éducation, numérique et recherche. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w9n4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search